Une Vue de près du Droit de l’Environnement malgache

by Diane M. Henkels

Résumé

Voici une étude sur le droit de l’environnement malgache. Cet article vise à donner les connaissances de bases sur le droit positif moderne et le droit coutumier de Madagascar gouvernant les ressources naturelles. Depuis le dix-neuvième siècle, et le règne de la monarchie d’Imerina à travers les trois républiques, le pays essaye de contrôler son environnement et surtout la perte de ses forêts selon son système de code civil. Maintenant, plusieurs textes s’adressent au domaine élargi du droit de l’environnement, y compris le droit international, la constitution, la gestion des aires protégées, et la gestion locale des ressources naturellement renouvelables, parmi d’autres. Ce travail se réalise dans la région du sud-est, aux environs du Parc National de Ranomafana, où l’influence du droit coutumier est toujours forte. On fait l’effort d’intégrer le droit coutumier, et surtout le dina, dans le droit positif moderne. L’article démontre les divers aspects juridiques, culturels, internationaux du droit de l’environnement.

Texte Integral – PDF


Diane Marie Henkels, Esq., is currently working on an environmental ordinance project for the Confederated Tribes of Siletz Indians in western Oregon. She completed her JD at Vermont Law School in 1997. From October 1997 to May 1998, Diane conducted multi-disciplinary legal field work in south eastern Madagascar. A National Security Education Program fellowship enabled her to pursue an internship with the Development and Environmental Law Center (DELC) in Madagascar in order to complete her Masters of Studies in Environmental Law from Vermont Law School. The author thanks Vermont Law School, DELC, Jean Rakotoarison, Docteur d’Etat en Droit, Lalaina Rakotoson, M.S.E.L., and other colleagues in Madagascar whose assistance made this field work possible.